Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LILI touche à tout
  • LILI touche à tout
  • : mes passions : le point compté,la poésie, la peinture, la lecture et la nature à l'automne
  • Contact

Lili

 Lili 1983 flou

Recherche

Là où j'habite ...

Le Moulin de Landèves

 

Moulin cadre violine

 

C'était Hier

Une Pensée

Extrait de la chanson de Bourvil - La Tendresse

Pour vous mes Ami(e)s

 

rose miroir 

 

Il y a des yeux qui reçoivent la lumière et il y a des yeux qui la donnent

Paul Claudel

 

Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse

Coco Chanel

Chouette, un petit com ....

Cadeau de Jean-Yves



banni-re-Jean-Yves.jpg
clic pour agrandir

Bannière offerte par

Jean-Yves,
l'Artiste aux centaines de Pastels

 

et réalisée le 21/11/09, avec mes préférences en

 

livres :

A la recherche du temps perdu - Marcel PROUST

Le Crève-Cévenne - J.P. CHABROL

Les oeuvres complètes d'Arthur RIMBAUD

Le Pain rouge - M.P. ARMAND

Récits parisiens - G de MAUPASSANT

 

Tableaux :

Les nénuphars de Claude Monet

Vase aux pivoines sur piedouche de Edouard Manet

Joyous Mémoiries de Daeni Pino

Inspiration Renoir de Jean-Yves

Sous-bois provençal de Paul Cézanne

 

27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 16:37
jetecrisplumelettre.gif 

Tristesse (John Knittel - extrait de son livre Thérèse Etienne)

Si les petites fleurs savaient
Combien vaste est ma blessure
Avec moi elles pleureraient
Pour adoucir ma torture

Et si les rossignols savaient
Combien je suis triste et malade
Joyeusement ils lanceraient
Leurs plus sonores roulades

Si les étoiles d'or pouvaient
Voir de tout là-haut mes larmes
Jusqu'à moi elles descendraient
Pour apaiser mes alarmes

Poème dédié à mon belle-soeur Betty, décédée en ce mois de Février, qui a souffert d'avoir perdu son fils unique Michel 
  
undefined

Maintenant un de mes petits poèmes écrit en Mars 1970

J'ai fait 

J'ai fait des signes sur le sable
Afin de conserver l'ennui
Le souvenir impérissable 
De l'endroit où j'avais dormi

J'ai fait une marque au nuage
Que moi seule saurais retrouver
Afin de conserver l'image
De l'endroit où j'avais rêvé

J'ai fait de l'âme de mon violon
Un petit lit bien douillé
Pour y conserver le frisson
De l'endroit où j'avais aimé

Mais tout est par trop périssable
Le nuage fuit dans le vent
La mer vient recouvrir le sable
Sauf notre amour qui lui vivra longtemps.


siglibreLaurene.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by LILI touche à tout - dans Poésies et citations
commenter cet article

commentaires

Line 05/10/2012 19:02


Merci


 


c'est un beau cadeau que tu me fais !


rerouver ta douceur c'est un grand bonheur


 


bisous


 


moi aussi je m'inscris

Tony yves 30/05/2011 20:08



Bonsoir Lili


Très touché par ces poèmes mais je ne peux passer sans en souligner la beauté


Bonne fin de journée Lili


Bisous


Tony Yves



josiane 28/02/2008 06:36

Je te présente toutes mes condoléances c'est toujours difficile de perdre un être qui est cher à notre coeur.bisou

Hala 27/02/2008 21:55

petit bisous

pascale 27/02/2008 21:31

C'est tout tristounet, mais très beau.
Bizzzz

monique bluesy 27/02/2008 20:40

que c'est triste la perte d'un être cher

Renée G. 27/02/2008 19:12

Le magnifique poème que tu dédies à ta belle-soeur est certes, très triste, mais il reflète toute la douleur d'une famille de nouveau endeuillée.
Merci d'avoir sorti ton poème des tiroirs : il aurait été dommage de nous en priver.
Bizzzz

antgresan 27/02/2008 17:26

que c'est triste oh tu me fou le bourdon !!!!!!
vivement demain que l'on rigole